Demande d’annulation de la vente d’un cheval de course et mise en cause de la responsabilité de son entraineur

Une jument ayant présenté un état maladif le 4 janvier 1999 soit, 20 jours après son acquisition, son entraineur faisait appel à un vétérinaire qui établissait une prescription. Le 17 janvier 1999, la jument était soumise à un nouvel examen, 30 minutes après un entraînement ; le vétérinaire diagnostiquait une HPIE et indiquait que cette…